L’ETAT en PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR
Recherche

La Direction Régionale des Finances Publiques (DRFIP)

La direction régionale des finances publiques regroupe les missions du Trésor Public exercées par le réseau et la trésorerie générale PACA et du département des Bouches-du-Rhône, ainsi que les missions de la direction des services fiscaux de Marseille et de la direction des services fiscaux d’Aix-en-Provence. La DRFiP, placée sous l’autorité d’un responsable unique est organisée en trois pôles : fiscalité, gestion publique, pilotage et ressources.

Claude SUIRE-REISMAN  est la Directrice régionale des Finances publiques PACA 13 et Administrateur général des Finances publiques,

 

Contacts :

16, Rue Borde  
13357 Marseille Cedex 20

Tél : 04 91 17 91 17  
Fax : 04 91 78 46 01

Mel : drfip13@dgfip.finances.gouv.fr

 

 

Un partenaire privilégié sur les questions économiques et financières

 

Le DRFiP est le partenaire privilégié de l’ensemble des acteurs institutionnels à l’échelon régional, sur les questions économiques et financières.

Dans la sphère État,  le DRFiP siège au CAR (comité de l’administration régionale), qui assiste le Préfet de Région dans l’exercice de ses attributions.

Au niveau des collectivités locales et des établissements publics  , le DRFiP est l’interlocuteur de la collectivité Région et de l’Agence Régionale de Santé (ARS), dont il assure le contrôle des comptes.
Plus généralement, pour l’ensemble des collectivités et établissements publics locaux, le DRFiP a une relation privilégiée avec la Chambre régionale des Comptes.

Sur le plan économique et bancaire  , le DRFiP est le partenaire des acteurs régionaux que sont le directeur régional de la Banque de France, la fédération des banques, les branches professionnelles. Il en va de même pour les organismes consulaires dont les budgets et comptes sont soumis à l’avis du DRFiP.

Le DRFiP joue un rôle de premier plan dans l’assistance du Préfet de Région dans la cellule opérationnelle de suivi de médiation du crédit (COS) et dans la commission départementale de financement de l’économie (CDFE), aux côtés du directeur régional de la Banque de France.

En matière de défense économique, le DRFiP assure la présidence de la commission régionale de défense économique en cas d’absence du Préfet de Région.

Enfin, le DRFiP est associé aux actions de développement et de communication entreprises par la Caisse des Dépôts et Consignations au profit de la profession notariale et des mandataires de justice.

Sur les questions d’emploi  , le DRFiP participe au Comité Régional de l’Emploi (CRE).

 

Le « pôle fiscal » 

 

Gestion des agréments :  cette mission spécifique revêt une très grande importance, tant sur le plan économique que pour les entreprises et contribuables concernés.

Commissariat du gouvernement auprès de l’ordre des experts-comptables :  le DRFiP assure cette mission de contrôle déontologique de l’ordre pour la région et de partenariat en termes de démarche qualité de la profession.

Mission topographique :  la brigade topographique foncière est chargée d’aider les départements dans la réalisation des missions topographiques prévues par les plans d’action topographiques départementaux (PATD).

Audit des organismes agréés :  un corps d’auditeurs assure un audit triennal de l’ensemble des organismes agréés.

Examen des rescrits :  le secrétariat du collège de second examen des rescrits est assuré à Marseille pour les départements de l’interrégion.

 

Le pôle « gestion publique »

 

1) Dans la sphère « Dépenses »  

Le SFACT :  dans le cadre de la diffusion à grande échelle du progiciel comptable Chorus, le service facturier (SFACT) a pour mission de réceptionner les factures et de procéder au paiement des fournisseurs après rapprochement des pièces justificatives et certification du service fait. Son périmètre de compétence est le même que celui dévolu au Centre de services partagés (CSP) à savoir ministères dits du « bloc 3 » (DRFiP, DDFiP, DIRECCTE, DRAC, DRJSCS, DDCS, DDCSPP et DDPP). Le SFACT de la DRFiP PACA sera mis en place au 1er janvier 2011.

Le paiement des rémunérations  des fonctionnaires de l’Etat mais également la paye à façon des universités, des groupements d’intérêts publics (GIP) et des établissements publics.

Le paiement des pensions :  à l’automne 2011, l’actuel centre régional deviendra un centre de gestion des retraites (CGR) dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme nationale du traitement des Pensions.

2) Dans la sphère « Activité économique et financière »  

La MEEF :  la mission d’expertise économique et financière renforce la capacité de décision des ordonnateurs locaux portant sur leurs projets d’investissements publics dans un contexte de déconcentration croissante.

Les fonds européens avec un double rôle :  appui à l’autorité de gestion pour la programmation et autorité de certification.

La défense économique :  le DRFiP est le conseiller permanent du préfet pour les questions économiques intéressant la défense nationale.

3) Dans la sphère « Secteur public local »  

Au plan régional, la DRFiP est l’interlocuteur privilégié de la collectivité territoriale « Région PACA » et de la nouvelle Agence régionale de santé (ARS).

4) Dans la sphère « Opérations comptables de l’État »  

Au niveau régional, la DRFiP assure :
la centralisation et le contrôle des écritures concernant les comptables des Douanes ;
la centralisation et le contrôle des opérations des régisseurs placés auprès des ordonnateurs supra départementaux de l’État ;

La DRFiP est également comptable assignataire de l’ensemble des immobilisations des ordonnateurs de la région.

Enfin, depuis le 1er janvier 2010, un pôle interrégional des consignations a été créé à Marseille au sein du service Caisse des dépôts et consignations.

 

Le pôle « pilotage et ressources »

 

Dans le cadre de la gestion budgétaire : le centre de services partagés (CSP), mis en place au 1er janvier 2011, est un service mutualisé de traitement et de support pour les opérations budgétaires et comptables.

 

Les missions directement rattachées au DRFiP

 

Le contrôle financier régional :  le DRFiP, contrôleur financier régional, participe à la maîtrise de l’exécution des lois de finances et concourt à la prévention des risques budgétaires.

La politique immobilière de l’État :  décidée dans le cadre du conseil de modernisation des politiques publiques, la réforme de la politique immobilière de l’État opère une meilleure distinction entre les responsabilités de l’État, en tant que propriétaire (essentiellement exercée au niveau régional) et en tant qu’occupant (essentiellement coordonnée au niveau départemental).
Le préfet de région est le responsable de la stratégie immobilière de l’État dans la région.

L’audit :  la présence au seul échelon régional de certaines entités publiques implique de facto un champ de compétence plus vaste pour le pôle audit de la DRFiP (établissements publics, GIP, régies d’État, notamment). Par ailleurs, le pôle intervient avec le SGAR sur le contrôle des fonds européens.

La maîtrise des risques :  compte tenu de l’ensemble des missions spécifiquement exercées au niveau régional, la maîtrise des risques, au niveau d’une DRFiP, couvre un périmètre d’activités plus large.

 

Les missions relevant des directions départementales :

 

- Au service des particuliers  , calcul et recouvrement des impôts des particuliers, qu’il s’agisse de l’imposition des revenus, du patrimoine ou des impôts locaux.

- Au service des professionnels  , accompagne la vie des entreprises, de leur création à leur cessation. Facilite leurs démarches et leur apporte conseil et expertise. Assure aussi l’assiette et le recouvrement des impôts et taxes dus par tous les professionnels (impôts sur les bénéfices, taxes sur le chiffres d’affaires, taxes assises sur les salaires, impôts locaux…).

- Au service de l’Etat  , assure une mission de contrôle et de lutte contre la fraude. Dans le domaine de la gestion publique, prise en charge du contrôle et du paiement des dépenses de l’Etat et assure la tenue et la production des comptes.
En matière domaniale, prise en charge des missions d’évaluation et de gestion.
Enfin, au delà de ses services propres, chargée d’auditer certaines entités publiques.

- Au service des collectivités territoriales  , tenue de la comptabilité des collectivités locales, de leurs groupements, des établissements publics locaux et du secteur hospitalier. Gère également tous les éléments utiles à l’établissement des impôts directs locaux et procède à leur encaissement. Contrôle aussi la régularité des dépenses d’investissement et de fonctionnement des collectivités avant de procéder à leur paiement. Assure auprès d’elles une mission de conseil notamment financier et fiscal.